Travailler par projet dans le spectacle vivant en Belgique : quels modes d’organisation pour quels types de carrières ?

- Projet de recherche FNRS
- Promoteur : Pierre Desmarez
- Post-doctorant : Pierre Bataille
- doctorante : Louise de Brabandère
- durée du projet : janvier 2018-décembre 2021


- L’objectif de ce projet de recherche est d’étudier, à travers la comparaison de trois espaces professionnels liés au spectacle vivant en Belgique, les différentes formes de régulation qu’implique la mise en œuvre d’un mode de travail « par projet » et leur incidence objective et subjective sur les travailleurs et leurs carrières. Il s’agira en particulier de rendre compte de l’impact de la structuration des collectifs de travail (forte dans le théâtre, faible dans la musique, intermédiaire dans la danse) et de leur caractère plus ou moins institutionnalisé sur les manières de faire projet et de vivre le travail intermittent. La recherche reposera sur l’analyse croisée de données quantitatives et qualitatives. Il s’agira dans un premier temps d’exploiter la base de données de la principale coopérative de portage salarial artistique en Belgique, afin de mettre en lumière, sous l’angle longitudinal, l’existence de ces différentes formes d’emploi – et de pointer certaines de leurs incidences en termes de gestion de carrière et de santé au travail. Ce premier volet quantitatif comporte également une phase de recueil de données originales concernant les musiciens, à partir d’un dispositif d’échantillonnage par réseau. Dans un deuxième temps, une enquête par entretiens permettra de saisir plus finement les logiques informant les carrières dans ces différents espaces et leurs effets subjectifs sur les travailleurs. Les conclusions de cette recherche permettront d’opérer tout d’abord un éclairage de premier ordre sur le travail artistique en Belgique, qui n’a pour le moment pas fait l’objet d’analyses sociologiques approfondies. Elles déboucheront ensuite sur une complexification de l’analyse de l’emploi artistique, trop souvent réduit à une simple opposition avec l’emploi salarié traditionnel. Enfin, plus généralement, les analyses menées dans le cadre de ce travail ambitionnent de contribuer à éclairer les mutations contemporaines des mondes du travail.


“Project-based” work in the “living arts” sector in Belgium : what types of organization for what career types ?

- By comparing three professional spaces of the “living arts” sector in Belgium, this research project aims at analyzing the various forms of regulation implied by “project-based” work and at showing how these forms shape the worker’s representations and career at an objective and subjective level. More precisely, we will deal with the collective structure of work (strong in the theatre context, weak in the music context, intermediary in the dance context) and its incidence on the way of doing and living the project-based work regime. Data used in this research will be both quantitative and qualitative. First, for our quantitative analyses, we will use the database provided the leading institution in artistic employment support in Belgium. These data will help us to shed light on the different kinds of employment regime within these three professional spaces – and to assess their incidence on individual career management and worker’s health. This first quantitative analyses will also mobilize original data that we will collect among musicians, through a sampling network strategy. Second, for our qualitative analysis, we will use the material gathered through interviews to conduct an in-depth comprehensive analysis of the logics that shape the careers within these three context as well as the worker’s representations. Our findings will shed light on the “living arts” professional space in Belgium, about which little is said in the recent sociological literature. They also will impulse a more complex analysis of the artistic employment, too often reduced to an opposition with the traditional wage-earning employment regime. Finally, our analysis aims at contributing to a better understanding of contemporary metamorphosis of work and employment.