Violence et politique des soins (Conclusion)

Violence et politique des soins (Conclusion)

Guy Lebeer, "Conclusion : Violence et politique des soins", in Dominique DAVOUS, Catherine LE GRAND-SEBILLE, Étienne SEIGNEUR, L’éthique à l’épreuve des violences du soin, érès poche, espace éthique, novembre 2014, 284 pages ; pp.270-283.


Résumé

Cet ouvrage explore et défriche le terrain délicat des violences évitables de façon à la fois concrète et théorique avec l’espoir que professionnels et chercheurs s’en saisissent.

Les patients, leur entourage et les soignants sont souvent victimes de violences inhérentes à l’administration du soin, à son déroulé, au soin sans consentement, à la formation des futurs soignants, mais aussi à ce qui relève du tout-économique, du tout-évaluation dans le modèle hospitalier contemporain où se déploient des normes et des contraintes qu’il importe d’interroger. Cet ensemble de textes vise à identifier la part évitable de ces violences. Il dit aussi ce qui relève de l’impensable dans des lettres adressées par des patients ou des proches aux soignants, et aux institutions.


Comment parler de l’expérience du malheur et de la violence, en l’occurrence de celle que vivent certains patients dans leur parcours de soin, mais aussi leur entourage et les soignants eux-mêmes ? Qu’en faire ? À qui la dire ? Qui peut l’entendre ? Pourquoi la dire ? Ces questions sont posées par des patients ou par leurs proches dans des lettres adressées aux soignants ou aux institutions. Leur publication structure cet ouvrage. Sous forme d’un cri ou d’une plainte, elles sont expressions d’une révolte, de l’impuissance ou du désespoir, et mettent en évidence l’indicible ou l’impensable des violences du soin.

En contre-points, des auteurs de champs disciplinaires variés (médical et paramédical, anthropologie, histoire, sociologie, philosophie, psychanalyse…) mènent une réflexion éthique ancrée dans des situations concrètes. Ils analysent les enjeux et les mécanismes qui sous-tendent ces violences. Qu’elles relèvent de l’administration du soin, de son déroulé, du soin sans consentement, de la formation des futurs soignants ou encore du modèle hospitalier hypergestionnaire, ils s’attachent à identifier la part évitable de ces violences pour y remédier.

Table des matières
Site de l’éditeur

Documents téléchargeables