Argumentaire du colloque

Entre 1990 et 2013, le nombre de migrants dans le monde s’est accru de 50% passant de 154,2 millions à 231,5 millions. Au cours de cette même période, la migration féminine a augmenté presque au même rythme (48%), passant de 75,3 millions à environ 111,2 millions. Aujourd’hui, près d’un migrant sur deux est une femme (48%). Les mêmes données des Nations Unies indiquent que 42% des flux migratoires mondiaux se concentrent sur deux régions : l’Union européenne (22%) et les États-Unis d’Amérique (20%). Étant donné que la mobilité internationale des travailleurs est, dans une large mesure, conditionnée par les politiques des pays d’accueil, il est difficile de prédire les tendances migratoires futures. Cependant, de nombreux observateurs considèrent qu’elles s’intensifieront dans les prochaines années.

Comme destination principale des migrations internationales et au regard des enjeux démographiques futurs, l’Union européenne et les États-Unis doivent se préparer à relever les défis liés à la croissance importante des migrations. Dans ce contexte, il est essentiel à la fois d’améliorer la compréhension du phénomène des migrations internationales et de fournir des analyses afin d’aider à la décision les responsables politiques de l’Union européenne et des États-Unis.

Pour ce faire, le centre de recherche METICES de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) l’Institut Wallon de l’Évaluation, de la Prospective et de la Statistique (IWEPS) et le Center for Comparative Immigration Studies (CCIS) de l’Université de Californie, San Diego (UCSD) se sont associés pour organiser la tenue d’une conférence internationale portant sur l’analyse des politiques migratoires internationales de l’UE et des USA dans une perspective de genre et de classes sociales.

Les objectifs de ce colloque sont multiples. Premièrement, ils visent à mieux cerner les contours et les spécificités des politiques migratoires internationales mises en œuvre par l’UE et les USA en mettant particulièrement en relief l’impact du genre et de la classe. Deuxièmement, il s’agit de stimuler le dialogue et les échanges entre les responsables politiques et les experts sur les différents aspects des migrations internationales. Troisièmement, ce colloque s’inscrit dans un projet qui cherche à asseoir et à développer une collaboration scientifique à long terme entre les chercheur.es, les enseignant.es et les doctorant.es du Centre METICES et ceux/celles du CCIS sur le thème des migrations internationales et des questions relatives aux minorités ethniques.

Les thèmes qui seront abordés au cours de ce colloque qui se tiendra en français et en anglais porteront sur les thématiques suivantes : le rôle de l’ethnicité dans les politiques migratoires, les politiques d’asile, les migrations irrégulières, les migrations qualifiées et les représentations sociales et les attitudes à l’égard des migrant.es et de l’immigration.

La conférence tentera de répondre aux questions suivantes :
- Comment les droits fondamentaux et l’égalité des chances peuvent-ils être garantis aux minorités ethniques, aux migrant.es, aux réfugié.es et aux demandeur.es d’asile ?
- Comment l’égalité entre les hommes et les femmes peut-elle être assurée dans la définition et la mise en œuvre des politiques migratoires ?
- Quels sont les processus au cœur des migrations irrégulières ?
- Quels sont les coûts humains et sociaux des migrations irrégulières ?
- Quels sont les impacts de la migration des travailleur.es hautement qualifiés (brain drain) sur les pays d’origine. Comment éviter le gaspillage des compétences (brain waste) ?
- Quels sont les stéréotypes racistes et xénophobes et les représentations sociales dominants sur les migrant.es et des minorités ethniques ?
- Quels sont les déterminants des attitudes et des comportements à l’égard des immigrés et des immigrées ?
- Quels sont les liens entre les stéréotypes sur l’immigration et la discrimination à l’emploi des migrant.es et leurs descendant.es ?
- Quelles sont les bonnes pratiques en matière de politiques migratoires en Europe et aux USA.

(English version)