Migration et accès au marché du travail : les effets émancipateurs sur la "condition" des femmes issues de l’immigration

Thèse doctorale défendue en septembre 2008 -
Faculté des sciences sociales et politiques

- doctorat en sciences sociales et politiques
- promoteur : Mateo Alaluf
- doctorante : Nouria Ouali

Résumé :
La thèse a pour objet l’émancipation des femmes issues de l’immigration. Elle propose d’évaluer les effets de la migration et de l’accès au marché du travail sur l’émancipation des filles de migrantes d’origine marocaine en Belgique francophone.
L’étude tente d’abord de mettre en lumière le rôle des femmes immigrées dans l’histoire de la Belgique en le ré-articulant à l’histoire sociale, l’histoire des femmes et l’histoire de l’immigration. Ensuite, elle montre que l’approche dominante des travaux sur les migrations ne prend pas en compte la dimension du genre, ce qui a pour conséquence de masquer la différenciation des expériences migratoires selon le sexe. Enfin, elle replace l’analyse du statut des femmes immigrées et de leurs descendantes dans la complexité des rapports sociaux de sexe, de race et de classe afin de mieux rendre compte des réalités concrètes et de sortir du simplisme des approches culturalistes.

La thèse développe une analyse des politiques d’intégration (politiques éducative, de l’emploi et de lutte contre les discriminations) visant l’émancipation des immigrées et en évalue l’impact sur les filles de migrant-es d’origine marocaine. Elle présente enfin les trajectoires individuelles des filles de migrant.es marocain.es et examine les facteurs individuels et collectifs favorisant leur émancipation.
voir également : http://theses.ulb.ac.be/ETD-db/collection/available/ULBetd-08142008-125234/