Promouvoir la ’diversité’ dans l’emploi en Région de Bruxelles-Capitale

La recherche s’articule selon deux axes principaux : un axe scientifique, qui alimentera la recherche doctorale du candidat, et un axe opérationnel qui viendra soutenir le travail des acteurs bruxellois engagés dans la « diversité », en particulier dans l’emploi.

La notion de « diversité » rencontre aujourd’hui un réel succès en Région bruxelloise. Parmi les nouvelles professions qui revendiquent une intervention dans ce domaine, nous nous intéresserons d’abord à celles qui reposent sur l’expertise et le conseil. Le premier objectif scientifique de cette recherche sera donc d’interroger les « nouveaux métiers » de la diversité : consultants, chargés de diversité internes aux organisations… En adoptant un regard plus englobant, propre à l’analyse des politiques publiques, le deuxième objectif scientifique sera de répondre à une autre question : peut-on identifier un secteur de la diversité en Région de Bruxelles-Capitale ? La question de l’articulation entre plusieurs niveaux et types d’acteurs semble incontournable dans le cas de Bruxelles. L’autre dimension à interroger concerne la tendance globale à l’européanisation de l’action publique, qui s’observe en Belgique comme au sein des différents pays de l’Union Européenne. Le troisième objectif scientifique porte sur la consistance du paradigme de « diversité » : en situant l’analyse sur un plan plus idéologique, on se demandera quelles visions du monde, quelles solutions et recommandations, mais aussi quelles valeurs se trouvent réunies dans ce paradigme.

Au plan opérationnel, cette recherche vise à soutenir le travail des acteurs bruxellois engagés dans la promotion de la « diversité », en particulier dans le domaine de l’emploi. Le premier objectif est de recenser les savoirs et les savoirs-faire bruxellois, en produisant un état des lieux des actions conduites, des difficultés rencontrées et des solutions trouvées pour y faire face. Le deuxième objectif consiste à évaluer les politiques de « diversité » en Région de Bruxelles-Capitale, en apportant des réponses aux trois grandes questions de l’évaluation : la pertinence, l’efficience et l’efficacité. La recherche ne se substituera pas aux évaluations déjà existantes mais les soutiendra en leur apportant une vision plus globale. Le troisième objectif est de diffuser ces savoirs et ces savoirs-faire bruxellois, ainsi que les nouveaux résultats obtenus au cours de la recherche. D’une manière générale, celle-ci souhaite contribuer à une meilleure articulation entre les différents acteurs bruxellois, des secteurs public et privé, et des différents échelons de gouvernement (local, régional, communautaire, national, européen).