Les rugosités de Bruxelles. Ethnographie politique d’un milieu culturel d’intervention urbaine. Entre ville des possibles et ville par projet

Statut de la recherche : recherche doctorale défendue

- Recherche doctorale sous la direction de Françoise Noël (ULB) et de Michel Agier (EHESS)
- Doctorant : David Jamar
- Co-tutelle ULB/Faculté des sciences sociales et politiques et EHESS/Ecoles des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Doctorat en sciences politiques et sociales (ULB) et anthropologie sociale et ethnologie (EHESS)
- Recherche doctorale défendue en avril 2012.
- Financement : Mini Arc, ULB

- Cette recherche vise à décrire l’émergence et les régimes d’action de groupes de « créatifs culturels » plus ou moins organisés, institués et/ou éphémères, pour qui la ville sert de référent. Produisant des situations, dans des espaces physiquement ou socialement « hétérogènes », ces groupes produisent matériellement et symboliquement une ville adossée à la ville « générique ». Cette ville peut-elle être qualifiée de contre-culturelle ou s’insère-t-elle dans les développements attendus de la ville-réseaux, s’autoqualifiant d’« ouverte », de « multiculturelle », de « flexible » ? Le mouvement urbain le plus visible a longtemps été celui des comités de quartier. Comment s’articule le monde « créatif » en question avec celui des comités de quartier dans le champ même de la production d’élites urbaines de contestation ? Le glissement entre ces deux régimes d’actions sera analysé au regard de transformations de modes de gestion politique de Bruxelles. Cette recherche privilégiera la démarche anthropologique, ambitionnant de faire une anthropologie de la ville plutôt qu’une anthropologie dans la ville.